Rodez : le salon s’achève sur une note plutôt positive

Moins de monde mais des contacts plus porteurs pour le Salon de l’immobilier qui s’est achevé ce dimanche soir.

Le Salon de l’immobilier de Rodez – troisième du nom – qui s’est tenu à la salle des fêtes tout le week-end s’est achevé, ce dimanche soir, sur un sentiment quelque peu mitigé, tout en restant globalement positif. Car, en attendant le décompte définitif, il apparaît d’ores et déjà que le nombre de visiteurs a, sur les trois jours de la manifestation, accusé une légère baisse. Mais dans le même temps, une majorité des quarante-quatre exposants a souligné que les contacts établis ont été apparemment plus porteurs que les années précédentes.

Des solutions immobilières

En clair, peut-être un peu moins de monde, mais du monde plus intéressé et venu avec des projets plus concrets. Ce qui, au final, n’est pas plus mal lorsque l’on est exposant.

Quoi qu’il en soit, cette manifestation répond sans conteste à une forte demande d’informations de la part d’un public en recherche de solutions immobilières au sens le plus large.

De l’achat à la vente en passant par la location, la construction, l’extension ou encore la rénovation, ils sont nombreux à en être ainsi repartis avec, en tête, de nouveaux éléments à apporter à leurs projets, qu’ils soient grands ou petits.

Le Salon de l’immobilier de Rodez, c’est jusqu’à ce soir !

Vous avez jusqu’à ce dimanche soir pour profiter des conseils des professionnels.

Vous souhaitez construire, agrandir, acheter ou vendre un bien, ou tout simplement en savoir davantage sur tout ce qui se référe à l’immobilier ? Le Salon de l’immobilier est là pour vous. Installés à la salle des fêtes de Rodez jusqu’à ce dimanche soir (18 heures), 44 professionnels du secteur – du promoteur au notaire en passant par le banquier, l’architecte ou encore le constructeur de maison individuelle – sont là pour répondre à toutes les questions que l’on est en droit de se poser avant de sauter le pas. Alors, n’hésitez pas, d’autant plus que l’entrée est gratuite.

Fermeture des portes à 18 heures. Salon de l’immobilier, salle des fêtes, esplanade des Rutènes, à Rodez.

Grand Rodez : le parc des expos raconté par Alain Sarfati, son concepteur

Dans le cadre du Salon de l’immobilier de Rodez (jusqu’à dimanche soir à la salle des fêtes), l’architecte parisien Alain Sarfati a animé ce samedi une conférence au cours de laquelle il a exposé la philosophie du projet de parc des expositions entre Rodez et La Primaube, pour lequel sa conception a été retenue par le jury.

À la tête de son cabinet d’architecture parisien Alain Sarfati mène plusieurs projets de front. Toutefois, c’est sans hésiter qu’il concède aujourd’hui, que « c’est la réalisation du futur parc des expositions de Rodez (zone de Malan) qui me fait rêver. J’ai envie que ce soit une vraie pépite », explique l’architecte en marge de la conférence sur le sujet programmé ce samedi matin dans le cadre du Salon de l’immobilier qui se tient jusqu’à ce soir, à la salle des fêtes de Rodez.

« La météorite de Rodez »

Face au public il raconte ce qui a motivé ses choix pour ce futur bâtiment qui s’apparente selon lui à une météorite. Et lorsqu’on lui demande pourquoi La Météorite de Rodez, Alain Sarfati répond « L’Aveyron c’est une leçon de géologie en permanence. » Ce futur lieu destiné « à rassembler les gens intéresse toutes les générations. Il doit être capable d’accueillir tout type d’activité et l’on doit s’y sentir bien que l’on soit à 50, 500 ou 5 000 », poursuit-il.  Et à ceux qui estiment son projet « disproportionné », il cite en exemple le Scarabée de Roanne, un parc des expositions sorti de son imagination quelques années plus tôt. « Ses détracteurs jugeaient qu’il était beaucoup trop grand pour une ville comme Roanne, se souvient Alain Sarfati. Or il s’avère aujourd’hui que le site accueille trois fois plus de monde et de manifestations que dans les meilleures prévisions de l’époque. Arrêtons d’avoir peur de notre ombre. Bâtissons un lieu avec une identité forte, son rayonnement en sera d’autant plus fort. »

Immobilier. Quel type de bien peut-on s’offrir à Rodez pour 100 000, 200 000 ou 300 000 € ?

Une affaire de budget

En marge du Salon de l’immobilier qui ouvre ses portes aujourd’hui à Rodez, petit tour d’horizon des biens immobiliers disponibles sur le marché ruthénois selon votre budget.

De l’avis des agences Druot et Century 21, le bien « typique », pour un budget avoisinant les 100 000 €, est un appartement de type T3, souvent avec emplacement parking, à Rodez ou Onet, pour ce qui est de l’agglomération ruthénoise. « Sauf emplacement exceptionnel, un T3, on en a un pour ce prix »,confirme-t-on chez Druot immobilier.

Les amateurs pourront aussi acquérir une petite maison à rafraîchir (avec travaux ou sans terrain), même si elles ne courent pas les rues actuellement. mais inutile, selon nos experts, de rechercher une grange sur ce même secteur : ils n’en ont plus en stock. Sur ce type de biens plus que sur d’autres, « le papier cadeau, l’emballage (comprendre l’apparence), comme par exemple des menuiseries refaites, fait que l’on vend plus ou moins vite », selon Century 21, pour qui cette tranche de prix « représente une grosse partie du travail ».

À partir de cette somme, il est possible d’acheter un beau T4 de 80 m² ou bien une maison de 110 m²« souvent à rafraîchir » pour Century 21. « De manière générale, on peut trouver un pavillon de 100 à 120 m² », résume l’agence Druot. Les 200 000 € sont le seuil psychologique à partir duquel les gens se renseignent aussi sur le prix de la construction.

À ce tarif, les personnes désirant acquérir un appartement trouveront un « beau T3 ou T4, avec de belles réalisations, souvent équipés de garage et balcon ».Les biens commencent à être moins nombreux dans cette gamme tarifaire et sont surtout beaucoup plus longs à vendre. Pour les maisons, les offres proposent de surfaces habitables de 250 m² avec 4 ou 5 chambres et un terrain entre 1 000 et 1 500 m². « Des biens de haute qualité, nécessairement en bon état » pour l’agence Druot, mais des biens qui restent eux aussi longtemps à la vente, « entre 3 et 5 mois en moyenne » affirme-t-on du côté de Century 21.

Le salon ouvre aujourd’hui

Pour en savoir un peu plus et bien préparer son projet immobilier, le salon de Rodez qui est consacré à cette thématique ouvre ses portes cet après-midi. Une quarantaine d’exposants, vous y attendent durant tout le week-end. Cette deuxième édition organisée par les services commerciaux promet de rassembler 2 500 visiteurs venus échanger avec les professionnels de l’immobilier et participer aux nombreuses animations. Rendez-vous dès 14 heures à la salle des fêtes (jusqu’à 19 heures) ou samedi 17 et dimanche 18 mars de 10 heures à 18 heures. L’entrée est gratuite.

C’est parti pour trois jours de salon à la salle des fêtes de Rodez

C’est la troisième édition de ce salon qui se tient jusqu’à dimanche.

Le Salon de l’immobilier de Rodez a ouvert ses portes jeudi, à la salle des fêtes de Rodez. C’est Claire Charbonnel, directrice générale du pôle Est du groupe Dépêche qui est venue hier soir donner le coup d’envoi de ce 3e opus du salon ruthénois en présence des élus locaux et de Alain Sarfati, l’architecte de renommée mondiale qui s’est vu confier la réalisation du futur parc des expositions de l’agglomération ruthénoise.

Alain Sarfati qui sera également présent sur le salon, ce vendredi matin, à partir de 10 heures, pour animer une conférence sur le sujet. Parallèlement, sur place, jusqu’à dimanche soir, les visiteurs pourront trouver ce qui se fait de mieux en matière d’habitat dans tout le département.
Au fil des 44 stands, il sera possible de rencontrer les bonnes personnes, notamment, agents immobiliers, constructeurs de maisons individuelles, promoteurs, architectes, maître d’œuvre, lotisseurs ou encore banquiers, susceptibles d’accompagner les personnes intéressées jusqu’à la concrétisation de leur projet.

Ce soir nocturne jusqu’à 21 heures. Entrée libre.

Rodez : le troisième salon de l’immobilier ouvre vendredi

Ce Salon  s’adresse depuis trois ans à ceux qui ont un projet immobilier.
Les 15, 16 et 17 mars, Centre Presse organise le troisième salon de l’immobilier, à la salle des fêtes de Rodez. Un salon dédié à l’investissement immobilier, avec la présence de nombreux agents immobiliers, de constructeurs, de maîtres d’œuvre, de lotisseurs, de courtiers et d’institutionnels. Bref, en un seul et même lieu, ceux qui ont un projet immobilier ont toutes les chances d’y voir plus clair à la sortie de ce salon.
Au total, ce sont près de quarante-cinq professionnels de l’immobilier qui seront réunis à la salle des fêtes. L’expertise sera bel et bien au rendez-vous.
Pour ce troisième salon,Centre Presse a souhaité mettre en lumière un des projets architecturaux qui devrait marquer l’agglomération ruthénoise, à savoir le futur Parc des expositions. Pour cela, Alain Sarfati, l’architecte de ce Parc a été invité à présenter son projet samedi à 11 heures.
Ouvert vendredi de 14 heures à 20heures, samedi de 10 heures à 21 heures et dimanche de 10 heures à 18 heures, l’accès à ce  Salon  est gratuit.